[Topic Unique] GT200 et GT200b - GTX295, 285, 280, 275, 260

Les cartes graphiques AMD et nVidia ainsi que leurs futurs modèles
Avatar de l’utilisateur
super_newbie_pro
Administrateur du site
Messages : 947
Enregistré le : 18 sept. 2011, 13:57
Compétences en graphisme : Débutant
Localisation : Vichy - Auvergne
Contact :

[Topic Unique] GT200 et GT200b - GTX295, 285, 280, 275, 260

Message non lupar super_newbie_pro » 19 sept. 2011, 18:33

Pour les news relatives aux Technologies, procédés, découvertes, actualité et situation en hardware, cliquez ici
Pour les news relatives aux CPU et GPU des ordinateurs portables, cliquez ici
Pour les news relatives aux évolutions dans le stockage informatique, cliquez ici

Comparatif alims 350 à 500W - Comparatif alims + de 500W - NOUVEAU Comparatif alims - de 500W

*******************************************************************************************************************************************************************************

. . . . . . . . .Vous êtes sur le topic unique des GeForce 10 en 65 et 55nm, bonne lecture :)

. . . . . . . . . . . . . . . .Image

************************************************************************************

Préalablement, pour savoir de quoi on parle allez au post dédié aux définitions et précisions sur les termes employés

****************
****************
Les différentes cartes graphiques et un peu de clarification dans ce bordel de dénominations:
****************
****************

De la plus puissante à la moins puissante :

GTX295 - Carte Bi-GPU à base de deux puces GTX260 gravées en 55nm ... Dont le nom aurait pu être << GTX260 X2 >> (très haut de gamme)
GTX285 - Carte mono-GPU utilisant le G200 révisé avec finesse de gravure de 55nm dans sa version haut de gamme, remplace par défaut la GTX280 (Nouvel haut de gamme)
GTX280 - Carte mono-GPU anciennement haut de gamme utilisant la première version du G200 gravé en 65nm (Ancien haut de gamme)
GTX275 - Carte mono-GPU utilisant le système mémoire de la GTX260 et le GPU de la GTX285, carte destinée à lutter contre la concurrente ATI 4890
GTX260 - Carte mono-GPU moyen de gamme utilisant un G200 bridé gravé en 65nm (Milieu de gamme)
GTX250 - Carte mono-GPU moyen de gamme utilisant un G92 revu et gravé en 55nm (bas de gamme) ; c'est la carte consommant le moins en charge mais aussi en idle tout en étant plus perf que la 4850, elle devient donc une référence à ne pas oublier pour les budgets de moins de 150€.

Image

Cliquez ici pour consulter un comparatif technique de 3 puces ; gtx 260 / 275 / 295


****************
****************
L'aspect dual slot des cartes :
****************
****************

Image


****************
****************
La taille des puces :
****************
****************

Presque le double du RV770
GT200 : 576 mm² (65nm)
GT200b : 473 mm² (22x21.5) (55nm)
RV770 : 256 mm² (55nm)

Les avantages de passer de 65 à 55nm sont multiples :
- Plus de GPU par waffer donc coût de production en baisse
- Optimisation de l'étage d'alimentation
- Diminution du coût des cartes donc augmentation des marges (nvidia en a bien besoin après ses déboires)
- Augmentation de 10% des perfs
- Diminution de la consommation électrique (merci pour la planète) de 236W (G200) à 183W (G200b 55nm)

****************
****************
Les Tests des cartes actuellement sur le marché :
****************
****************

Avec le GT200 d'origine :

http://www.presence-pc.com/tests/GeForc ... 280-22792/
http://www.pcinpact.com/a-335-1-GT200_G ... eForce.htm
http://www.clubic.com/article-143902-1- ... -g200.html
http://www.matbe.com/articles/lire/911/ ... e-gtx-280/

Résumé vite fait des tests :
Ainsi, malgré le déficit en capacité de calcul et en fréquence, les améliorations au niveau de l'architecture qui n'est constituée que d'une seule puce, le surplus de mémoire ainsi que de bande passante bénéficie au dernier bébé de NVIDIA. Pour autant, cette envolée n'est pas énorme puisqu'elle est en moyenne de l'ordre de 4 à 6 %.
[#0000ff]Nota : avec les drivers dispo en juin 2008[/#0000ff] ; voir leur graph ici ==> http://www.pcinpact.com/a-335-5-GT200_G ... eForce.htm
Le GT200, une belle bête... qui n'avait pas sa place dans une carte graphique ? (...) GeForce GTX 280 : réservée au Geek inconscient et impatient, lancée pour marquer le coup


Tests au 08 Août 2007 (descendre plus bas pour voir les derniers tests à jour) :

- ATI Catalyst 8.6/8.7 bêta
- NVIDIA Forceware 177.34

Cliquez ici pour voir un résumé des tout premiers tests : http://www.delta-sierra.com/hardware_so ... s_1024.jpg


Avec le GT200b en 55nm :

http://www.hardware.fr/articles/749-1/d ... x-285.html
http://www.cowcotland.com/articles/352/ ... 0-285.html

Résumé vite fait des tests :
Avec la GeForce GTX 285, Nvidia s’assure la première place au niveau des performances pour une carte mono-GPU. Si la Radeon HD 4870 1 Go pouvait venir taquiner la GeForce GTX 280, le gain de près de 10% affiché par la nouvelle venue la place hors de portée. Malheureusement, tout comme la GeForce GTX 295, elle souffre d’un prix trop élevé.


TESTS au 18/01/2009 avec les drivers suivants :
- ATI Catalyst 8.12 hotfix (8.561.3)
- NVIDIA Forceware 181.20

Image

Test consommation :

Cooler Master Real Power PRO 1250 watts
Intel Core i7 965 (HT désactivé)
Asus Rampage II Extreme
6 Go DDR3 1333 Corsair
Windows Vista 64 bits SP1

Image


MAJ des tests, en date du 11 Février 2009 (voir plus loin pour des tests derniers plus récents) :

Avec :
- Windows Vista Edition Intégrale 64 bits SP1
- Intel Chipset Software 9.1.0.1007
- Intel AHCI Driver 8.7.0.1007
- nVidia GeForce 181.22
- AMD Catalyst 9.1

Sur cette machine :
- Core i7-965XE
- Gigabyte GA-EX58-UD5
- Kingston HyperX DDR3-2000 3Go@1600Mhz 8/8/8/24
- Western Digital Velociraptor 300Go (OS)
- Western Digital Caviar SE16 640Go (Jeux)
- LG GGW-H20L
- Creative Sound Blaster X-Fi Titanium Pro
- Corsair TX650w
- Dell UltraSharp 2407WFP (A03)

Quant au relevé de consommation électrique, il est effectué en mesurant la consommation totale de la machine à la prise de courant.

source des graphiques ci-dessous : http://www.puissance-pc.net/les-dossier ... ?Itemid=57

Image


Tests en date du 02 Avril 2009 :

Source Clubic : http://www.clubic.com/article-267930-1- ... x-275.html

sur config :
* Carte mère Asus Rampage Extreme II (BIOS 1204),
* Processeur Intel Core i7 920 2.66 GHz,
* 6 Go de mémoire DDR3-1066 - OCZ,
* RAID 0 - 2x Disques dur Western Digital Raptor 300 Go
* Pilotes Nvidia 185.63 bêta et CATALYST 9.4 bêta

Image

nous relevons la consommation globale du système, au moyen d'un wattmètre, avec deux mesures : la consommation au repos, sans aucune activité ni de la carte graphique ni du processeur, et la consommation en charge qui correspond à la valeur maximale atteinte lors d'une session 3DMark Vantage en 2560x1600.


Image

Avec le lancement de ce Radeon HD 4890, AMD nous propose une version rafraîchie de son précédent Radeon HD 4870 dont le lancement remonte tout de même à l'été dernier. Faute de nouveauté technologique majeure, le Radeon HD 4890 se résume à une simple mise à jour. Car si les performances sont en moyenne 10 % supérieures sur ce nouveau Radeon HD 4890, cela est exclusivement dû à des fréquences de fonctionnement supérieures. En tout point identique à la puce précédente, le RV790 que l'on retrouve au cœur du Radeon HD 4890 a tout simplement bénéficié d'améliorations de son processus de fabrication pour permettre une augmentation de ses fréquences de fonctionnement. On regrettera ainsi qu'AMD n'ait pas jugé utile de lui donner plus d'unités de calcul ou de faire migrer son procédé de fabrication vers une meilleure finesse de gravure comme le 40 nm…

Au final donc, le Radeon HD 4890 se résume à un Radeon HD 4870 overclocké, tout simplement. On s'amusera d'ailleurs de voir apparaître des Radeon HD 4890 overclocké chez des fabricants comme XFX, puisqu'il s'agit alors de l'overclocking de la version overclockée ! Du reste, à ce propos, le gain proposé par le modèle XXX de XFX est certes appréciable mais franchement pas transcendant. Destiné à nous faire patienter avant l'arrivée des puces graphiques DirectX 11, le Radeon HD 4890 devrait se négocier autour des 219 euros, un prix public conseillé, qui le rend particulièrement attractif bien que plus élevé que celui pratiqué pour l'actuelle Radeon HD 4870 1 Go.

Reste un petit souci pour AMD, la réaction surprise de NVIDIA. Une réaction qui laisse circonspect puisqu'elle arrive à la dernière minute et que l'on ne sait guère si le GeForce GTX 275 sera réellement disponible en volume au prix indiqué par la firme au caméléon à savoir 239 euros. En tout état de cause, et si d'aventure le GeForce GTX 275 est appelé à avoir une véritable existence commerciale au tarif annoncé, AMD a un problème… de taille ! En effet, bien que limité à la prise en charge de DirectX 10 (et non 10.1 comme les Radeon HD 48xx), le GeForce GTX 275 est globalement plus performant que le Radeon HD 4890. Plus rapide, il a également pour lui des arguments intéressants comme la technologie CUDA ou encore la prise en charge matérielle de la technologie PhysX. Il faudra donc surveiller de près sa disponibilité et sa tarification pour savoir à coup sûr laquelle des deux cartes privilégier ! Mais les performances du GeForce GTX 285 pour un prix nettement inférieur... cela sonne plutôt bien sur le papier !


MAJ des tests, les derniers en date (09 Avril 2009) :
Matbe : http://www.matbe.com/articles/lire/1391 ... /page1.php

Avant toute chose la configuration utilisée :

* Carte mère Gigabyte EX58-UD5
* Processeur Intel Core i7 965 XE 3.2 GHz
* 3x2 Go de DDR3-1600 Corsair
* Alimentation Seasonic MD12 850 watts
* Dissipateur Thermalright Ultra 120 Extreme
* Disque dur Western Digital Velociraptor 150 Go
* Disque dur Samsung 500 Go
* Lecteur de DVD Samsung
* Drivers ATI Catalyst Bêta 8.592 RC1
* Drivers Nvidia 185.66 Bêta

A l’heure du choix, il est difficile de se prononcer et nous serions tenté de prononcer un matche nul car nous l’avons vu ces deux cartes se tiennent de près. La GTX 275 est meilleure que la Radeon 4890 sans l’anti-aliasing mais la Radeon comble son retard avec l’AA 4x et fait un peu mieux que la GeForce avec l’AA 8x. Reste alors à considérer d’autres paramètres comme le support Physx et Cuda chez Nvidia et le support de DirectX 10.1 chez ATI. Sur ce dernier point, nous avons vu dans un jeu comme Hawx le bénéfice que peuvent tirer les ATI dans un jeu prévu pour le rendu DX 10.1. Toujours est-il que tous les jeux ne sont DirectX 10.1 et qu’il est difficile de prévoir si les jeux DX 10.1 vont se généraliser ou pas, tout comme les jeux tirant vraiment parti de Physx se comptent sur les doigts d’une main. Autre paramètre pouvant entrer en ligne de compte : les nuisances sonores et à ce petit jeu là c’est Nvidia qui s’en sort le mieux. Mais au final, il ne faudrait pas enterrer trop vite les Radeon HD 4870 1024 Mo et les GeForce GTX 260 v2 qui sont vendues 50 euros de moins que les nouvelles venues et qui conservent un bon niveau de performances. Le choix est difficile, nous vous avions prévenu.


La GTS250 étant plus perf que la 4850 tout en consommant moins que ce soit en idle qu'en full, tout en étant au même prix, même si ce n'est qu'un remix de G92 et non de G200, je l'inclue dans ce topic.

Test de la GTS 250 : http://www.clubic.com/article-269700-6- ... 55-nm.html

On reste dans les RTS avec Company Of Heroes qui vient récemment de se mettre à jour en version 2.5 suite à la sortie d'une nouvelle extension. Première surprise, le Radeon HD 4890 se fait ici devancer par un GeForce GTX 260 presque triomphant. Malgré ce changement dans le duo de tête, le GeForce GTS 250 conserve sa troisième position devant les Radeon HD 4850 et HD 4830. Ici les cartes d'AMD sont bien en peine et le GeForce GTS 250 les lamine. En 1920x1200, le GeForce GTS 250 se montre 23 % plus rapide que le Radeon HD 4850 !

(...)

Extrêmement gourmand, Crysis complique la donne. Les cartes NVIDIA munies de 512 Mo de mémoire vidéo ne sont ici pas capables de suivre dès lors que la résolution est supérieure à 1680x1050. Si les GeForce 8800 sont donc dépassés, le GeForce GTS 250 reste troisième avec un avantage certain sur le Radeon HD 4850. En 1920x1200, la dernière carte de NVIDIA est 16% plus rapide que le Radeon HD 4850.


(...)

Conclusion : Certes nous sommes en présence d'une énième version remaniée du G92 que l'on retrouve au cœur des GeForce 8800 GT et 8800 GTS 512 Mo sorties à l'automne 2007 ! C'est dire si cela commence à dater ! Et alors que le passage à une finesse de gravure supérieure, en l'occurrence le 55 nm, aurait pu permettre à NVIDIA de revoir largement les spécifications du G92 à la hausse, il n'en est rien. Les fréquences de fonctionnement de la puce évoluent en effet de manière très modérée ce qui fait qu'au final le GeForce GTS 250 est à peine 5 % plus rapide que le GeForce 8800 GTS 512 Mo dans certaines conditions. Certes, dans d'autres cas de figure, le gigaoctet de mémoire permet des gains plus importants, notamment sous Crysis où l'on observe des deltas de 12 % entre les deux cartes.

Mais reste un vrai problème… L'appellation commerciale de cette carte est tout simplement trompeuse ! Car finalement, le GeForce GTS 250 n'a rien de familier avec les puces GeForce 200 que l'on retrouve au cœur des GeForce GTS 260, 275, 285 et 295. Non, NVIDIA renomme un produit existant, déjà ancien, en tentant de le faire passer pour neuf… Il n'en est hélas rien et le GeForce GTS 250 n'est que la conséquence des choix opérés lors de la conception des puces GeForce de la série 200. En faisant une puce trop ambitieuse, car trop complexe, NVIDIA s'est privé de la possibilité de la décliner. Du coup, le GeForce GT200 reste cantonné sur le haut de gamme alors que la firme au caméléon ne peut proposer que des puces basées sur l'architecture GeForce 8, alias G80, sur l'entrée et le milieu de gamme. La stratégie aurait pu fonctionner… mais c'était sans compter sur l'agressivité renouvelée d'AMD. AMD qui lui propose des puces graphiques exploitant DirectX 10.1, une spécificité toujours absente des puces NVIDIA.


//////////////////////////////////-----------\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\
Classification globale des performances des cartes graphiques :
//////////////////////////////////-----------\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\

Image
source ; http://www.choixpc.com/cartevid.htm

Possibilité de sélectionner votre modèle grâce au fichier PDF développé par SEB ici ==> http://www.choixpc.com/recapcg2.pdf

****************
****************
Les news :
****************
****************

Le 1er Novembre 2009 : La donne change ? Avec les nouveaux drivers 195 nvidia déboule avec des perfs de plus de 50% en plus !!

Le 25 Mars 2009 : La GTX295, la carte la plus puissante du marché, revient avec une seconde version "simplifiée" (V2) destinée à réduire son coût mais les caractéristiques restent inchangées

Le 23 Mars 2009 : La GTX275 se dévoile

Le 17 Mars 2009 : La GTX295 n'est déjà plus produite...

Le 05 Février 2009 : GTS 240 et GTS 250 ; des cartes "renommées", rien de nouveau

Le site Expreview affirme que NVIDIA se prépare à renommer les Geforce 9800GTX+ et 9800GT en GeForce GTS 250 et 240, le changement aura lieu lors du prochain CeBIT.

9800GTX+Les deux cartes seront strictement les mêmes, équipées du traditionnel GPU G92 du Caméléon, seul le nom changera. NVIDIA aurait déjà mis au courant quelques partenaires, avec un message plutôt clair : « la Geforce GTS 250 est dotée des mêmes caractéristiques et fonctionnalités que la 9800GTX+, avec un GPU, une RAM, un PCB et une solution de refroidissement identiques ».

Seul le BIOS de la carte sera modifié pour faire apparaître sa nouvelle dénomination. Expreview ajoute que les 9800GT et 8800GT seront aussi renommées en GTS 240, sans grand bruit, car NVIDIA devrait surtout communiquer autour de ses nouvelles cartes basse consommation (Geforce 9600) pour en faire la promotion.

Voilà une petite valse des noms dont il faudra bien connaître les pas....
source : http://www.pcinpact.com/actu/news/48909 ... ts-250.htm

Le 16 Décembre 2008 : Infos sur la GTX295 (260x2)

Le 10 Décembre 2008 :

NVIDIA is preparing the GeForce GTX 295 and GTX 285 cards for launch on January 8th at CES 2009. According to the official data VR-Zone has seen, GeForce GTX 295 card has dual 55nm GT200 GPUs and 1792MB GDDR3 memories on 896-bit memory interface. The rest of the specs like number of shader processors and clocks speeds are listed as TBA. As for GeForce GTX 285, it is a replacement for the current GeForce GTX 280 card with a 55nm GT200 GPU with a higher clocks. Therefore, GeForce GTX 280 cards will reach EOL in a month time. As for GeForce GTX 260, Nvidia has released design kits to the card makers and you should be seeing some self-designed cards in Q1 next year. source : http://vr-zone.com/articles/geforce-gtx ... l?doc=6259

Le 02 Décembre 2008 :

Le site chinois Expreview affirme exhiber ici la toute première photo mondiale de la nouvelle révision du GPU GT200 signé NVIDIA. Une puce longuement attendue, gravée en 55 nm, qui sera bien moins gourmande, et surtout bien plus overclockable.

Les puces G200-103-A2 sont les actuelles puces gravées en 65 nm, les nouvelles en 55 nm seront estampillées G200-103-B2. Leur production a débuté lors de la 33e semaine (11-17 août) de cette année 2008, selon notre confrère chinois. Cela fait donc déjà un certain temps, afin de préparer de bons stocks de puces à écouler chez NVIDIA.

Les première GeForce GTX260 en 55 nm devraient arriver en masse sur le marché dès le mois de janvier prochain, mais d'autres annoncent l'arrivée des premiers modèles dès ce mois de décembre. Le mois de janvier prochain verra aussi arriver les GTX280 en 55 nm, et les GTX 260GX2, annoncées prêtes à battre les 4870X2 d'AMD.
soruce : pcinpact

Le 15 Novembre 2008 :

It looks like that GT206 (55nm) is 50% more efficient than GT200 (65nm). This were great for a little die-shrink.

At 650/1500 MHz the GT200 consumes 266 watts, while GT206 uses around 170 watts.
By the way: These are probably the clock frequencys of GTX 290.


source : http://www.hardware-infos.com/news.php?news=2514

Si c'est vrai c'est IMPRESSIONNANT !! consommant 56% de moins pour 50% de perf en plus... Chapeau... Mais alors qu'est ce que ça va donner en 40nm ?? pfoua pfoua pfoua... C'est jouissif rien que d'imaginer ça et c'est pour dans 6 mois max !! :D :love:

Le 26 Octobre 2008 :
Attention, Attention, cette new va attirer les trolls et je dénie toute responsabilité dans les réactions des fanboys.

It looks like that Nvidia won't support DirectX 11 until Q4/2009, when he launches the GT300-generation. Look at the newest product-roadmap:

-GT206: Q4/2008, 55nm
-GT212: Q1/2009, 40nm
-GT216: Q2/2009, 40nm
-GT300: Q4/2009, 40nm :ouch: :sweat: :pfff:


source : http://www.hardware-infos.com/news.php?news=2473

Traduction : http://translate.google.fr/translate?u= ... r&ie=UTF-8

Le 25 Octobre 2008 :

Par un heureux hasard il se trouve qu'un GPU encore inconnu est entré en notre possession. Une puce que nous avions au départ prise pour un GT200 avant de la mesurer et de remarquer qu'elle ne mesure que 473 mm² (22x21.5) contre 576 mm² pour le GT200 selon les chiffres annoncés par Nvidia :

En y regardant de plus près, nous avons pu constater que cette puce était pin-to-pin compatible avec le GT200 ce qui veut dire qu'elle peut prendre place facilement sur le même PCB que celui-ci. Ce qui veut dire également qu'elle reprend un bus mémoire identique de 512 bits.

La puce ne dispose cependant d'aucun marquage ce qui rend son identification difficile. Un dernier élément nous permet malgré de pouvoir l'identifier avec un bon niveau de certitude : le rapport de sa taille par rapport au GT200 est identique à celui du G92b par rapport au G92. Etant donné que la seule différence entre ces 2 G92 est la finesse de gravure qui est de 55 nanomètres pour le nouveau G92b contre 65 nanomètres pour l'ancien G92, il semble évident que la puce mystère est bien un "GT200b" gravé en 55 nanomètres, contre 65 nanomètres pour le GT200 actuel.

Reste à savoir quand Nvidia va commencer à exploiter ce GPU. Il est probable qu'il soit prêt depuis quelques temps mais que le fabricant attende de vider les stocks des actuelles GeForce GTX 260 et 280 avant de l'exploiter dans des GeForce GTX 270 et 290 qui vraisemblablement utiliseront des fréquences légèrement plus élevées, mais surtout permettront à Nvidia d'être plus compétitif face à l'offre d'AMD.
source : http://www.hardware.fr/news/lire/22-10-2008/

Le 14 Octobre 2008 : le GT206 se montre : http://www.pcinpact.com/actu/news/46612 ... -55-nm.htm

Le 1er Octobre 2008 : retard général de la future génération, dû aux chaines de production de TSMC :

AMD et NVIDIA devront finalement attendre un peu plus encore avant de faire profiter leurs derniers GPU d'une finesse de gravure en 40 nm.

GTX260 GPU 216 SPULes deux concurrents pensaient à l'origine pouvoir fournir sur le marché des GPU en 40 nm dès la fin de l'année 2008, mais un retard dans le développement des lignes de production en 40 nm du fondeur TSMC avait récemment repoussé cette échéance au premier trimestre 2009. Aujourd'hui, on apprend chez FudZilla que NVIDIA et AMD ne prévoient de passer leur GPU au 40 nm qu'au deuxième trimestre 2009 seulement.

NVIDIA devrait lancer ses premières puces graphiques en 40 nm dès le mois d'avril ou mai 2009, tandis qu'on attend la puce RV870 en 40 nm d'AMD dans la même période. Il est clair que le printemps 2009 sera éclaboussé d'une effusion de sang entre les deux concurrents du GPU, qui vont relancer la guerre avec leur nouvelle génération de puce graphique respective. Et il y aura forcément un vainqueur pour cette nouvelle bataille...

Question disponibilité, il faut bien comprendre que ces GPU en 40 nm toucheront effectivement le marché à la fin du second trimestre 2009. Lorsque les deux concurrents disent avril ou mai, il faut plutôt comprendre mi-juin, explique FudZilla.
source : http://www.pcinpact.com/actu/news/46392 ... e-2009.htm?

Le 09 Septembre 2008 ; GTX260 évolue en GT206 (55nm) et GTX280 évolue en GT212 (40nm) :

ELSA, le célèbre constructeur de cartes graphiques, de retour aux affaires après une période d'arrêt complet de ses activités, a laissé échappé un slide montrant la génération future des gpu chez Nvidia. Nous savions déja que la GTX260 serait remplacée par une version en 55nm et avec plus d'unités unifiées, cette carte attendue pour Septembre a été déplacée au quatrième trimestre 2008 comme nous vous l'avions déja dit lors de cette news. Son gpu serait le GT206. L'autre inconnue désormais dévoilée est le successeur du GTX280 mu par un GT212 qui sera gravé cette fois en 40nm si on en croit ce slide. C'est tout pour le moment. (Source Techconnect)
source : http://www.puissance-pc.net/cartes-grap ... ?Itemid=49
===============


****************
****************
Le soit disant problème de la consommation électrique pour la facture d'EDF :
****************
****************

Pour ceux qui crient au loup pour la différence de conso électrique entre la GTX260 (la plus faible des GT200) et GTX280 (la plus puissance) et la 770XT (ATI) : A l'année, combien de kilowatts économise-t-on si on utilise une 770XT plutot qu'une GTX 260 pour une utilisation H24 ? multipliez ce nombre annuel de Kw économisés par le tarif horraire d'un Kw/h soit 0,1085€

GTX260 vs 770XT : (182W (gtx260)-150W (770XT))/1000*24*365.25=280.51kW/an * 0.1085€ le KW/h = 30,43€ sur l'année... C'est pas excessif !

GTX280 vs 770XT : (236W (gtx280)-150W (770XT))/1000*24*365.25=753.87kW/an * 0.1085€ le KW/h = 87,79€ sur l'année... C'est pas excessif !


****************
****************
Comparatif de la taille des dies et les problèmes qui ont jalonné la vie du G200 :
****************
****************

Petite analyse sympa de Illuminati (merci à lui) :
---------
Je vais faire un récapitulatif de ce que j'ai écris jusqu'à maintenant.

Taille du die:
GT200: 576 mm²
RV770: 256 mm²


Le GT200 est un roc ! C'est un pic ! C'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ? C'est une péninsule ! C'est pratiquement la même taille que le montrueux Intel Itanium 2 "Montecito" dual-core qui est gravé en 90 nm et qui contient 1.72 milliards de transistors, et un total de 27 Mo de cache, pour une taille de 596 mm².

Le die du GT200 a 225% la taille du RV770. (note : il faut donc comparer ce qui est comparable. On ne compare pas un Camion américain à une 2 chevaux Française. )

Nombre approximatif de puces par wafer de 300mm (+/- 5%) :
RV670 (55 nm) = 292
RV770 (55 nm) = 221
G80 (90 nm) = 115
G92 (65 nm) = 166
G92b (55 nm) = 200
GT200 (65 nm) = 89

À chaque fois qu'AMD produira 10 puces, nVidia n'en produira que 4. Et plus la puce est grose, moins les yields sont bons...

Coût approximatif de production des nouvelles puces:
GT200: Entre 100$ et 110$ = 105$
RV770: 89 / 221 * 105$ = 42$

Qu'est-ce qui va se vendre le mieux ?
1. Une carte offrant 4100 points à 3DMark Vantage pour 500 euros.
2. Une carte offrant 2600 points à 3DMark Vantage pour 230 euros. (source ; http://www.nordichardware.com/news,7809.html )

Mémoire GDDR3 vs GDDR5:
GTX 280 1 GO GDDR3 = Hynix HY5RS123235BFP à 2,05V. Bande passante = ~140.8 GB/s sur bus 512 bit.
HD 4870 512 Mo GDDR5 = Qimonda IDGV5125A1F1C40 à 1,5V. Bande passante = ~124 GB/s sur bus 256 bit.

Avantages à qui ?
Vitesse pure: Avantage nVidia -> +16.8 GB/s ou 13% de plus que la HD 4870.
Transistors nécessaire pour le bus mémoire: Avantage AMD.
Nombre de puces mémoire nécessaire: Avantage AMD -> AMD = 8 puces et nVidia = 16 puces.
Coût de la RAM: Aucune idée -> nVidia = GDR3 haut de gamme, AMD = GDDR5 moyen-bas de gamme.
Complexité et coût du PCB: Avantage AMD.
Consommation: Avantage AMD -> AMD = 8 puces à 1,5V et nVidia = 16 puces à 2,05V.
Consommation générale de la carte : Avantage AMD (RV770XT ==> 157W / RV770pro ==> 114W / GTX280 ==> 236W !! / GTX260 ==> 182W)

Autre avantage: Il sera possible de mettre 2 RV770 sur un même PCB, alors que ce sera impossible (ou pas réaliste) de mettre 2 puces ayant un bus de 512 bit et 32 puces mémoire sur un même PCB.

Résumons donc suivant les dernières infos qu'on a...

Taille de la puce : GT200 225% plus grosse que la RV770 :sweat:
Consommation : GTX280 consomme 50,3% de plus de jus que la RV770 :sweat:
Prix : GTX280 environ 117% plus chère que la RV770 :pfff:
Perfs : selon 3DMark Vantage GTX280 57,7% plus perf que la RV770


et donc... Mouahahahah... accrochez-vous :

Nvidia GT200 sucessor tapes out GT200 come :

The Inquirer explains that GT200 is too huge and too expensive. Only four partners will sell the chip; GT200b (55 nm) will come in late summer, probably september.


source (y a de la lecture) : http://www.theinquirer.net/gb/inquirer/ ... ssor-tapes

Word has come out of Satan Clara that the yields are laughable. No, make that abysmal, they are 40 per cent. To add insult to injury, that 40 per cent includes both the 280 and the 260 yield salvage parts. With about 100 die candidates per wafer, that means 40 good dice per wafer. Doing the maths, a TSMC 300mm 65nm wafer runs about $5000, so that means each good die costs $125 before packaging, testing and the like. If they can get away with sub-$150 costs per GPU, we will be impressed.
:ouch:
So, these parts cost about $150, and the boards will sell for $449 and [#ff0000]$649 [/#ff0000]for the 260 and 280 respectively, so there is enough play room there to make money, right? Actually, most likely yes. There are costs though, but not enough to kill profit for any one touching these.


La fin des prix hard discount pour les cartes graphiques Nvidia. Après avoir écoulé tout son stock de Geforce 8 puis Geforce 9 qui n'était autre que des Geforce 8 déguisés, les prix des nouvelles cartes attendues fin juin vont remettre les choses en place. On parle de 649$ (€) pour la Geforce 280 GTX que je vous le rappelle disposera de 240 sha ders pipeline accompagné de 1 go de mémoire GDDR3 avec un bus à 512 bits.

Tandis que le modèle Geforce 260 GTX serait quant à lui disponible pour 449$ (€) et qui n'est autre qu'un 280 castré avec seulement 192 shaders pipeline et 896 mo de mémoire avec un bus de 448 bits.

La fin des cartes vidéo pas chère...
source : http://www.generation-3d.com/actualite- ... c12132.htm
Le partage est un art, encore faut-il le vouloir... S'enregistrer sur ce forum c'est par ici

Avatar de l’utilisateur
super_newbie_pro
Administrateur du site
Messages : 947
Enregistré le : 18 sept. 2011, 13:57
Compétences en graphisme : Débutant
Localisation : Vichy - Auvergne
Contact :

Re: [Topic Unique] GT200 et GT200b - GTX295, 285, 280, 275, 260

Message non lupar super_newbie_pro » 21 sept. 2011, 13:29

Quelques définitions et précisions pour tous, afin qu'on sache de quoi on parle :

Quand on annonce des périodes, comme arrivée Q2 2009 par exemple, cela veut dire au second quart 2009. Donc :

Q1 : Janvier à Mars
Q2 : Avril à Juin
Q3 : Juillet à Septembre
Q4 : Octobre à Décembre

De même, S1 veut dire premier Semestre. Un semestre = 6 mois. Donc :

S1 : Janvier à Juin
S2 : Juillet à Décembre

---

Je rajoute ceci car les questions à ce sujet reviennent souvent ; Comment calculer le coût en euros, de la consommation électrique d'une carte graphique ?
Votre nombre de watts / 1000 * 24 (h) * 365.25 (jours pour une année) = nombre de kW/an consommés * prix du KW/h = coût sur l'année... Exemple avec une carte graphique consommant 19W en idle (5870), tournant 24h sur 24 avec EDF tarif bleu (hors option heures pleines/heures creuse) :
19/1000*24*365.25=166.554kW/an * 0.1125€ le KW/h = 18,73€ sur l'année...

---

GPU : Un processeur graphique (en anglais GPU pour Graphics Processing Unit) est un microprocesseur présent sur les cartes graphiques au sein d’un ordinateur ou d’une console de jeux vidéo. Une partie du travail habituellement exécutée par le processeur principal est ainsi déléguée au processeur graphique qui se charge des opérations d’affichage et de manipulation de données graphiques. Plus d'infos cliquez ici

CPU : Le processeur, (ou CPU, Central Processing Unit, « Unité centrale de traitement » en français) est le composant essentiel d'un ordinateur qui interprète les instructions et traite les données d'un programme. Plus d'infos cliquez ici

IGP : Integrated Graphics Processor ; Ces processeurs graphiques sont intégrés dans le processeur ou le northbridge sur la carte mère de l’ordinateur et utilisent sa mémoire vive ou plus rarement une faible quantité de mémoire dédiée. Ces processeurs graphiques sont moins performants que ceux des cartes graphiques dédiées, mais ils sont moins couteux, plus facile a intégrer et moins consommateurs en énergie. Les ordinateurs portables anciens et/ou bas de gamme utilisent cette méthode afin de réduire les coûts. Les IGP suffisent si le matériel n'est pas sollicité par les jeux modernes. Les cartes mères actuelles ont souvent un processeur graphique intégré et un (ou plusieurs) port permettant d’ajouter une carte graphique dédiée. Plus d'infos cliquez ici

Core : Un microprocesseur multi-cœurs (multicore en anglais) est un processeur à plusieurs cœurs physiques. Le terme « multi-cœur » est employé pour décrire un processeur composé d'au moins deux cœurs (ou unités de calcul) gravés au sein de la même puce. C'est une évolution des processeurs bi-cœurs. Ce type d'architecture permet d'augmenter la puissance de calcul sans augmenter la fréquence d'horloge, et donc de réduire la quantité de chaleur dissipée par effet Joule. Plus d'infos cliquez ici Hyperthreading : chaque cœur peut traiter deux threads simultanement.

Overclocking : Le Surfréquençage, ou Overclocking en anglais, également nommé surcadencement (puisqu'on parle de machine cadencée à x, y GHz), a pour but d'augmenter la fréquence de travail (mesurée en Hz) d'un processeur. Cette opération n'est pas risquée tant que le surfréquençage reste raisonnable et que certaines précautions sont prises :
* contrôle de la température du processeur à l'aide d'un logiciel, et augmentation du refroidissement,
* si nécessaire, augmentation de la tension du processeur et de la mémoire (VCore). Cette opération n'est nécessaire que si des problèmes de stabilité surviennent pendant l'utilisation,
* contrôle de la qualité de la mémoire vive. Certaines mémoires (RAM) ne supporteront tout simplement pas ou très peu le surfréquençage, surtout quant il s'agit de barrettes de qualité médiocre ou sans-marque combiné à un processeur puissant.
Le principe du surfréquençage est simplement de faire fonctionner des composants électroniques (notamment microprocesseurs ou cartes graphiques) à une fréquence d'horloge supérieure à celle pour laquelle ils ont été conçus et/ou validés. Le but est d'obtenir des performances supérieures à moindre coût, en poussant un composant à des limites supérieures à ses spécifications techniques. On s'y livrera d'autant plus volontiers qu'on s'estime prêt à changer de machine si l'ancienne ne peut être amenée aux performances souhaitées et qu'on est prêt à la "griller" par fausse manipulation ou vieillissement prématuré du microprocesseur. Cette pratique est très répandue parmi les utilisateurs avertis d'ordinateurs. Elle concerne en général le microprocesseur central (CPU) et/ou le processeur graphique. Inversement, le sous-cadencement (ou Undercloking) est une technique utilisée pour réduire considérablement le bruit ou la consommation électrique d'une machine. La même machine peut fort bien être volontairement surcadencée pour les jeux et sous-cadencée pour les travaux d'Internet et de bureautique. Des bases de données disponibles sur la Toile consolident les expériences individuelles dans ce domaine.

QPI : Le QuickPath Interconnect (ou QPI) est un bus informatique développé par Intel dans le but de remplacer le bus système parallèle FSB. Le principal intérêt du bus QPI provient de sa topologie point à point : le bus connectant les processeurs au chipset n'est plus partagé. Les premiers produits à utiliser le bus QPI sont les processeurs Core i7 à partir du quatrième trimestre 2008. Le bus QuickPath Interconnect est similaire au bus HyperTransport présent sur les processeurs Athlon 64 et postérieurs produits par AMD. Plus d'infos cliquez ici

HyperTransport : L'HyperTransport (anciennement Lightning Data Transport ou LDT) est en quelque sorte le "concurrent" du QPI, un bus local série/parallèle plus rapide que le bus PCI et qui utilise le même nombre de broches. HyperTransport est une technologie issue des laboratoires Digital. Suite à la disparition de Digital, le développement fut repris par AMD, IBM et nVidia qui avaient acquis une licence. La technologie HyperTransport est actuellement utilisée principalement comme bus mémoire (communication entre le chipset et le processeur)
* L'Hypertransport offre une bande passante théorique de 12,8 Go/s. Les échanges se font jusqu'à 800 MHz.
* L'HyperTransport 2.0 offre une bande passante théorique de 22,4 Go/s. Les échanges se font jusqu'à 1,6 GHz.
* L'HyperTransport 3.0 offre une bande passante théorique de 41,6 Go/s. Les échanges se font jusqu'à 2,6 GHz.

Thread(s) : Grâce à l'Hyperthreading ou au QPI, chaque cœur (ou core) peut traiter deux threads simultanément. Pour faire simple et schématiser, on va dire qu'on fait croire à votre ordinateur que votre processeur dual core ou quad core (qui possède 2 ou 4 coeurs) en possèdent le double, de sorte à traiter plus de données et donc à aller plus vite. Traduit en français comme processus léger (en anglais, thread), également appelé fil d'exécution (autres appellations connues : unité de traitement, unité d'exécution, fil d'instruction, processus allégé), il est similaire à un processus (Un processus (en anglais, process), est défini par un ensemble d'instructions à exécuter (un programme) et/ou un espace mémoire pour les données de travail. Un ordinateur équipé d'un système d'exploitation à temps partagé est capable d'exécuter plusieurs processus de façon « quasi-simultanée ». Par analogie avec les télécommunications, on nomme multiplexage ce procédé. S'il y a plusieurs processeurs, l'exécution des processus est distribuée de façon équitable sur ces processeurs.) car tous deux représentent l'exécution d'un ensemble d'instructions du langage machine d'un processeur. Du point de vue de l'utilisateur, ces exécutions semblent se dérouler en parallèle. Toutefois, là où chaque processus possède sa propre mémoire virtuelle, les processus léger d'un même processus se partagent sa mémoire virtuelle. Par contre, tous les processus légers possèdent leur propre pile d'appel.

FSB : Le FSB (appelé aussi bus interne, en anglais internal bus ou front-side bus) est le bus système permettant au processeur de communiquer avec la mémoire centrale du système (mémoire vive ou RAM). Son débit dépend de la vitesse d'horloge, exprimé en MHz. C'est le Northbridge (Pont Nord ou Northern Bridge, appelé également contrôleur mémoire) qui est chargé de contrôler les échanges entre le processeur et la mémoire vive, c'est la raison pour laquelle il est situé géographiquement proche du processeur. Il est parfois appelé GMCH, pour Graphic and Memory Controller Hub. Plus d'infos cliquez ici

STEPPING ou step : est la désignation utilisée par Intel et AMD (ou une entreprise de semi-conducteurs) pour identifier les évolutions des différents processeurs (CPU ou GPU) depuis leur version originale. Le stepping est identifié par une combinaison de lettres et de nombres. Par exemple ; A0, A1, A2, B1, B2, B3, C0, D0, E0 etc...

TDP : Thermal Design Power, correspond à l'enveloppe thermique maximale que le processeur pourra traiter en pleine charge. Il donne des informations sur la chaleur à dissiper par un radiateur, et aide ainsi au choix pour le consommateur. Il est à préciser qu'AMD et Intel ne le calcule pas de la même manière.

Carte mère : La carte mère (motherboard en anglais) est un circuit imprimé servant à interconnecter toutes les composantes d'un micro-ordinateur. Comme elle permet aux différentes parties d’un micro-ordinateur de communiquer entre elles, la carte mère est, d’une certaine façon, le système nerveux du micro-ordinateur.

Bios : Tous les ordinateurs, y compris ceux qui existaient bien avant l'invention du PC (par exemple IBM 1130 et 1800), possèdaient par définition un BIOS. Toutefois, depuis 1981, ce mot désigne plus spécifiquement celui de l'IBM PC. Au sens strict, le Basic Input Output System ou BIOS (système élémentaire d'entrée/sortie) est un ensemble de fonctions, contenu dans la mémoire morte (ROM) de la carte mère servant à effectuer des opérations élémentaires (écrire un caractère à l'écran, lire un secteur sur un disque, etc...). Le terme est souvent utilisé pour décrire l'ensemble du "firmware" ou "microcode" (logiciel embarqué) d'une carte mère. Le BIOS est presque toujours développé par le fabricant de cette carte mère car il contient les routines élémentaires pour effectuer les opérations simples d'entrée/sorties évoquées ci-dessus.

Firmware : Un micrologiciel, également désigné sous l'anglicisme firmware, ou parfois logiciel interne, embarqué ou d'exploitation, est un logiciel (software en anglais) qui est intégré dans un composant matériel (hardware en anglais). Dans la plupart des cas ce logiciel gère le fonctionnement local du système électronique. D'une manière générale, le micrologiciel cumule les avantages du logiciel, dont la souplesse est maximale puisqu'il est aisé de le modifier, et du matériel, dont le coût mais aussi la souplesse sont moindres. Cette organisation apparaît clairement dans les noms en anglais : soft > firm > hard (-ware). Dans ce contexte, quand on oppose « logiciel » et l'anglicisme « firmware » (qui est un type de logiciel) on considère que « logiciel » signifie « logiciel de haut niveau exécuté par le processeur ». De son côté, le micrologiciel interagit avec des composants matériels qui ne peuvent plus être modifiés une fois fabriqués, ce qui réduit la nécessité de le mettre à jour. L'utilisateur final n'a d'ordinaire pas accès directement au micrologiciel mais peut parfois le modifier par l'installation de mises à jour pour profiter d'améliorations ou de corrections de bogues. Pour cela il faut que le micrologiciel réside dans certains types de mémoires ROM « reprogrammables »

API : Une interface de programmation (Application Programming Interface ou API) est un ensemble de fonctions, procédures ou classes mises à disposition des programmes informatiques par une bibliothèque logicielle, un système d'exploitation ou un service. La connaissance des API est indispensable à l'interopérabilité entre les composants logiciels. Plus d'infos cliquez ici

Directx : Direct3D est un composant de l'API Microsoft DirectX. Direct3D est utilisé uniquement dans les multiples systèmes d'exploitations Windows de Microsoft (Windows 95 et au-delà), ainsi que dans la Xbox, mais dans une version assez différente. Direct3D sert à générer des graphismes en trois dimensions pour les applications où la performance est importante, comme les jeux vidéo. Direct3D permet également à des applications de fonctionner en plein écran, plutôt qu'intégrées dans une fenêtre, bien qu'elles puissent toujours tourner dans une fenêtre si elles sont programmées pour cette utilisation. Direct3D utilise l'accélération matérielle si elle est disponible à travers une carte graphique. Le concurrent principal de Direct3D est OpenGL. Plus d'infos cliquez ici

OpenGL : OpenGL (Open Graphics Library) est une spécification qui définit une API multi-plateforme pour la conception d'applications générant des images 3D (mais également 2D). Elle utilise en interne les représentations de la géométrie projective pour éviter toute situation faisant intervenir des infinis. Plus d'infos cliquez ici

Raytracing : Le lancer de rayon (ray tracing en anglais) est une technique de rendu en synthèse d'image simulant le parcours inverse de la lumière de la scène vers l'œil. Cette technique simple reproduit les phénomènes physiques que sont la réflexion et la réfraction. Une mise en œuvre naïve du lancer de rayon ne peut rendre compte d'autres phénomènes optiques tels que les caustiques (taches lumineuses créées à l'aide d'une lentille convergente par exemple) et la dispersion lumineuse (la radiosité s'attaque à ce problème). En revanche, contrairement à d'autres algorithmes de synthèse d'image, elle permet de définir mathématiquement les objets à représenter et non pas seulement par une multitude de facettes. Plus d'infos cliquez ici

GDDR : Graphics Double Data Rate est la mémoire spécifique de la carte graphique. Plus d'infos cliquez ici

DDR : Dynamic Random Access Memory est un type de mémoire électronique à accès arbitraire dite Random Access Memory (RAM). Plus d'infos cliquez ici

SRAM : La SRAM ou Static Random Access Memory est un type de mémoire vive utilisant des bascules pour mémoriser les données. Les temps d'accès ont représenté, en leur temps, une avancée importante pour la rapidité des processus informatiques. Elles ne peuvent se passer d'alimentation sous peine de voir les informations effacées irrémédiablement.

Ghz / Gigahertz : Est couramment assimilé à la fréquence, ou à la "vitesse" d'une puce, processeur CPU ou GPU... Le hertz (symbole : Hz) est l’unité dérivée de fréquence du système international (SI). Elle est équivalente à une oscillation par seconde. Par exemple, le courant électrique domestique (secteur) est un courant alternatif : la polarité (+ ou -) des bornes est inversée plusieurs fois par seconde. Le standard européen, fixé à 50 Hz signifie 100 changements par seconde (chaque borne est positive 50 fois et négative 50 fois chaque seconde) tandis que le standard américain, pour sa part fixé à 60 Hz, accusera un changement de polarité 120 fois par seconde.

Multiple, Nom, Symbole, Sous-multiple, Nom, Symbole :
100 hertz Hz
101 décahertz daHz 10–1 décihertz dHz
102 hectohertz hHz 10–2 centihertz cHz
103 kilohertz kHz 10–3 millihertz mHz
106 mégahertz MHz 10–6 microhertz µHz
109 gigahertz GHz 10–9 nanohertz nHz

1012 terahertz THz 10–12 picohertz pHz
1015 petahertz PHz 10–15 femtohertz fHz
1018 exahertz EHz 10–18 attohertz aHz
1021 zettahertz ZHz 10–21 zeptohertz zHz
1024 yottahertz YHz 10–24 yoctohertz yHz

Tflop / Téraflop / Gflop / Gigaflop : Est couramment assimilé à la "puissance", au "débit d'informations" d'une puce, processeur CPU ou GPU... C'est la vitesse de traitement de ce qu'on appel la partie << virgule flottante >>, dite FPU (Floating Point Unit), d'un processeur est exprimée en opérations par seconde autrement appelé en anglais les FLOPS (Floating Point Operations Per Second).

* Flops (unité)
* Kiloflops [kFlop] (10^3 Flop, (1000 Flop))
* Mégaflops [MFlop] (10^6 Flop, (1000 kFlop))
* Gigaflops [GFlop] (10^9 Flop, (1000 MFlop))
* Teraflops [TFlop] (10^12 Flop, (1000 GFlop))

* Pétaflops [PFlop] (10^15 Flop, (1000 TFlop))
* Exaflops [EFlop] (10^18 Flop, (1000 PFlop))
* Zettaflops [ZFlop] (10^21 Flop, (1000 EFlop))
* Yottaflops [PFlop] (10^24 Flop, (1000 ZFlop))

PCIe : Le PCI Express, abrégé PCI-E ou PCIe (anciennement 3GIO, 3rd Generation Input/Output) est un bus local série développé par Intel et introduit en 2004 qui sert à connecter des cartes d’extension sur la carte mère d’un ordinateur. Il est destiné à terme à remplacer tous les bus internes d’extension d’un PC, dont le PCI et l’AGP (actuellement l’AGP a déjà disparu au profit du PCIe sur presque tous les nouveaux modèles de cartes mère). Il est devenu une norme officielle. Plus d'infos cliquez ici

PCB : Printed Circuit Board, synonyme de Circuit imprimé, en électronique, est en quelque sorte le "support" généralement une plaque, destiné à regrouper des composants électroniques, afin de réaliser un système plus complexe. Plus d'infos cliquez ici

nm ou nanomètre (65nm, 45nm etc...) : 1 nm = 10-9 m = 0,000 000 001 m. Le nanomètre est utilisé pour mesurer les longueurs d'ondes comprises entre l'infrarouge et l'ultraviolet, et la finesse de gravure d'un Microprocesseur. La limite théorique qui fait la frontière entre le micro-électronique et la nanoélectronique est une finesse de gravure de 100 nm.

Watercooling : Technique de refroidissement d’un ordinateur ou de composant d’un ordinateur via des tubes dans lesquels circule un liquide qui évacue la chaleur. Le liquide de refroidissement (malgré le nom, il ne s’agit pas d’eau) est actionné par une pompe et parcourt des tubes en circuit fermé. Il se charge de chaleur en arrivant à proximité du composant puis l’évacue en passant par un radiateur en contact avec l’air. Cette technique est censée être plus efficace et plus silencieuse qu’un refroidissement classique par air, qui nécessite le plus souvent un ventilateur. Elle est donc souvent appliquée à des puces qui dégagent beaucoup de chaleur comme un processeur complexe dont la fréquence est élevée, voire overclocké.

Nanoélectronique : La nanoélectronique fait référence à l'utilisation des nanotechnologies dans la conception des composants électroniques, tels que les transistors. Bien que le terme de nanotechnologie soit généralement utilisé pour des technologies dont la taille est inférieure à 100 nanomètres, la nanoélectronique concerne des composant si petits qu'il est nécessaire de prendre en compte les interactions inter-atomiques et les phénomènes quantiques. En conséquence, les transistors actuels ne relèvent pas de cette catégorie, même s'ils sont fabriqués à partir de technologies 90 nm ou 65 nm.

Nanotechnologie : Les nanosciences et nanotechnologies (NST) peuvent être définies a minima comme l'ensemble des études et des procédés de fabrication et de manipulation de structures, de dispositifs et de systèmes matériels à l'échelle du nanomètre (nm). Dans ce contexte, les nanosciences sont l’étude des phénomènes et de la manipulation de la matière aux échelles atomique, moléculaire et macromoléculaire, où les propriétés (physico-chimiques) diffèrent sensiblement de celles qui prévalent à une plus grande échelle. Les nanotechnologies, quant à elles, concernent la conception, la caractérisation, la production et l’application de structures, dispositifs et systèmes par le contrôle de la forme et de la taille à une échelle nanométrique. Voulez-vous en savoir plus ?
Vidéos dailymotion :
- http://www.dailymotion.com/playlist/xg4 ... petit_news
- http://www.dailymotion.com/playlist/xg4 ... logie_news
- http://www.dailymotion.com/playlist/xg4 ... logie_news

GPGPU : Rappelons déjà que le GPGPU est un terme anglais voulant dire : General-purpose computing on graphics processing units est une technique d'utilisation d'une puce graphique (le GPU) pour améliorer nettement les performances des applications traditionnellement traitées par le processeur (CPU).
(GPGPU, also referred to as GPGP and to a lesser extent GP²) is the technique of using a GPU, which typically handles computation only for computer graphics, to perform computation in applications traditionally handled by the CPU. It is made possible by the addition of programmable stages and higher precision arithmetic to the rendering pipelines, which allows software developers to use stream processing on non-graphics data.
Voulez-vous en savoir plus ? ==> http://en.wikipedia.org/wiki/GPGPU

Wafer : En électronique et micro-électronique, wafer est le mot anglais qui désigne une tranche ou une galette de semi-conducteur. Autrement dit, un disque assez fin de matériau semi-conducteur, comme le silicium. Il sert de support à la fabrication de micro-structures par des techniques telles que le dopage, la gravure, la déposition d'autres matériaux et la photolithographie. Il est d'une importance cruciale dans la fabrication des circuits intégrés. Photo d'un wafer cliquez ici

Enfin, si jamais vous vous intéressez aux discussions de geek sur ces forums, vous trouverez souvent des mots "barbares" notamment dans les topics des cartes graphiques... En voici quelques uns au cas où ça vous intéresserait :

ventirad stock : le radiateur équipé du ventilateur qui sont vendu d'origine

TMU : Texture Mapping Unit (TMU) ce sont les unités d’un GPU chargées de déterminer les texels référencés par un pixel donné, d’effectuer la requête mémoire pour rapatrier les données et filtrer les valeurs retournées. Aussi appelées unités de texture. On les appelle également "unité d’application des textures" puisque ces unités de traitement, directement intégrées dans les processeurs graphiques se chargent de gérer l’affichage bien coordonnée du pixel correspondant à un élément de texture.

SP : Un Stream Processor est une unité de calcul optimisée pour l’exécution de calculs de flux (stream processing). Elle peut effectuer des calculs à l’identique sur une quantité élevée de données. Un processeur classique exécute des calculs différents à la suite les uns des autres. Un stream processor est bâti dans une autre perspective : appliquer des opérations relativement simples de la même façon sur beaucoup de données. Des précurseurs ont été les unités d’exécution de type MMX ou SSE intégrées aux processeurs x86. Mais les stream processors ont avant tout trouvé leurs débouchés sur les GPU, où l’on trouve plusieurs unités. Le microprocesseur Cell conçu en association entre Sony, Toshiba et IBM, repose par ailleurs sur une logique de huit unités de calcul en parallèle dont la nature se rapproche des stream processors. Un des atouts des stream processors dans le cadre des besoins actuels de puissance (comme les calculs multimédia) est leur facilité de déploiement en parallèle. Ils nécessitent toutefois une logique de programmation différente et une réécriture du code traditionnel.

HDMI : High Definition Multimedia Interface. Norme de branchement audio-vidéo intégralement numérique destinée à relier un écran haute définition à une source, le tout sans compression. Compatible par un adaptateur avec la norme DVI (qui ne comporte que l’image), le HDMI est caractérisé par un connecteur plat à 19 broches (29 dans une variante). Il est essentiellement utilisé pour relier des télévisions et projecteurs à des lecteurs vidéo ou des consoles de jeu. Il équipe également des moniteurs externes et des cartes graphiques. Les évolutions les plus récentes (HDMI 1.3 et suivantes) se caractérisent par une augmentation de la bande passante maximale, qui atteint désormais 10,2 Gb par seconde.

HDCP : High-Bandwidth Digital Content Protection (Protection des contenus numériques à large bande passante). Procédé anti-copie appliqué à tous les niveaux de diffusion d’un programme vidéo en haute définition. Le HDCP correspond à une certification décernée par une filiale d’Intel sur les différents maillons d’une chaîne de diffusion (décodeur, lecteur haute définition, écran), y compris au niveau des branchements et des câbles (HDMI, DVI mais aussi composante YUV). Le but est d’éviter qu’un flux audio ou vidéo puisse être détourné pour être enregistré et piraté en pleine qualité. Si l’un des éléments en aval d’une chaîne de diffusion ne répond pas à la norme HDCP, le signal en source est soit bloqué soit réduit à une définition standard.

HDG : Haut de Gamme
Le partage est un art, encore faut-il le vouloir... S'enregistrer sur ce forum c'est par ici


Retourner vers « Carte graphique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité