VDSL 2 : l'alternative à la fibre optique pour une disponibilité immédiate

Les différents fournisseurs d'accès à internet (FAI) tels qu'orange, free, bouygues, SFR... Et leurs offres ADSL / Fibre optique
Avatar de l’utilisateur
super_newbie_pro
Administrateur du site
Messages : 945
Enregistré le : 18 sept. 2011, 13:57
Compétences en graphisme : Débutant
Localisation : Vichy - Auvergne
Contact :

VDSL 2 : l'alternative à la fibre optique pour une disponibilité immédiate

Message non lupar super_newbie_pro » 15 juin 2012, 18:24

VDSL2 - L'alternative à la fibre optique à moindre coût et plus rapide à mettre en oeuvre


Tout juste ratifiée par l'Union Internationale des Télécommunications en 2005, la norme VDSL 2 pourrait concurrencer la fibre optique grâce à des débits presque équivalents. Quant au Re-ADSL, d'ores et déjà disponible, il a sonné le glas du RNIS. Il devrait être déployé en 2013 en France. Inconvénient ; si vous êtes à plus de 1000m du central ou du sous-répartiteur, cette technologie n'aura aucun intérêt pour vous.


VDSL 2 : la paire de cuivre monte à 100 Mbit/s symétriques

Définitivement resté au stade des expérimentations, le VDSL (Very high rate DSL) se contentait d'offrir un débit descendant de 50 Mbit/s et de 25 Mbit/s dans l'autre sens. Quant à la distance au répartiteur le plus proche, elle ne devait pas excéder 500 mètres. Avec le VDSL 2, le débit atteint 100 Mbit/s et devient symétrique, tandis que la distance peut atteindre un kilomètre. Il devrait être disponible chez les opérateurs d'ici dix-huit mois. Avec de telles performances, la paire de cuivre pourrait entrer en concurrence avec la fibre, plus coûteuse et dont la couverture est restreinte.

Image

D'autant que les expérimentations menées par France Télécom sur le VDSL ont montré qu'il était possible de déporter les équipements vers les sous-répartiteurs, plus proches des abonnés. La couverture atteindrait alors pratiquement celle de l'ADSL. "Alors que le VDSL avait peu de chances de s'imposer, la version 2 est en mesure de concurrencer ou compléter la fibre", affirme Juan Lopez, chef de groupe datas chez Completel, opérateur spécialisé dans les réseaux métropolitains en fibre.

Avec le VDSL 2 les entreprises pourraient radicalement changer l'usage de leur réseau étendu

Pour autant, la fibre conserve un avantage. En effet, avec le cuivre, la chaîne technologique est plus complexe et plus fragile. De plus, même en dégroupage total, France Télécom reste impliqué dans le processus. Sans maîtrise de bout en bout, il est donc difficile pour un opérateur tiers d'offrir la même qualité de service et les mêmes garanties de temps de rétablissement. Patrick Coat (photo), directeur marketing entreprises chez FT, pondère ces arguments : "Le DSL a beaucoup progressé en fiabilité. De plus, deux liaisons en cuivre indépendantes peuvent offrir la même fiabilité que la fibre". Juan Lopez ajoute un autre bémol : "Le 100 Mbit/s symétrique permet certes d'interconnecter des réseaux Ethernet en débit natif mais nos clients cumulent en moyenne trois services, ce qui requiert une bande passante que seule la fibre peut fournir". Et de conclure : "Le VDSL 2 n'est donc une alternative que si le besoin n'excède pas 100 Mbit/s, si l'on veut secourir une liaison en fibre ou encore si celle-ci est trop chère à déployer".

Cette réflexion est toutefois celle d'un opérateur qui cible les entreprises ayant besoin de très hauts débits. En pratique, rares sont celles qui interconnectent aujourd'hui leurs sites avec des débits supérieurs à 10 Mbit/s. En rendant disponible à une large échelle un débit dix à cinquante fois plus élevé que celui du SDSL, pour un coût du même ordre, le VDSL 2 pourrait radicalement changer l'usage que les entreprises font de leur réseau étendu. C'est du moins l'avis de Patrick Coat, qui se base sur les premiers résultats des expérimentations réalisées avec le VDSL : "Il devient possible de déporter les systèmes de stockage, de sauvegarder à distance les postes de travail, de répliquer systématiquement leurs configurations ou encore de diffuser des programmes de télévision, par exemple dans une chaîne de magasins".


Re-ADSL : la couverture du DSL approche les 100 %

En apparence, l'ambition du Re-ADSL (Reach Extended ADSL) est bien plus modeste puisqu'il ne fait qu'étendre de 5 à 10 % la portée de l'ADSL, qui atteint ainsi quelque 6 km. Cela, au prix d'un débit oscillant, selon la distance, entre 400 à 512 Kbit/s dans le sens descendant et 45 à 128 Mbit/s dans l'autre sens. "C'est pourtant très important car nous rencontrons quotidiennement des clients qui sont en limite de portée. Le Re-ADSL permettra donc d'approcher une couverture de 100 %", s'enthousiasme Hervé Leroy (photo), responsable stratégie et développement chez Easynet. De fait, le créneau du Rnis et du RTC sera pratiquement réduit à néant. Le Re-ADSL est immédiatement disponible chez l'opérateur historique mais n'intéressera pas les entreprises avant la rentrée. "Pour l'instant, France Télécom préconise un modem grand public. Nous attendons que les constructeurs de routeurs comme Cisco ou Netopia annoncent le support de cette technologie", précise Hervé Leroy.
Le partage est un art, encore faut-il le vouloir... S'enregistrer sur ce forum c'est par ici

Avatar de l’utilisateur
super_newbie_pro
Administrateur du site
Messages : 945
Enregistré le : 18 sept. 2011, 13:57
Compétences en graphisme : Débutant
Localisation : Vichy - Auvergne
Contact :

Re: VDSL 2 : l'alternative à la fibre optique pour une disponibilité immédiate

Message non lupar super_newbie_pro » 15 juin 2012, 18:25

Des débits très intéressants pour les foyers bien placés

Comme le remarque notre confrère Orange Info, la Livebox 2 n’est pas compatible VDSL2. Cela conforte ainsi l’arrivée de la Livebox 3 pour le grand public d’ici ces prochains mois, sachant que la dernière Livebox Pro sortie récemment est bien compatible avec cette technologie.

D’après The IT Circle, les tests opérés par Orange auront lieu en Île-de-France et à Marseille. Le but, outre augmenter les débits pour les personnes proches du DSLAM, est aussi de vérifier si le VDSL2 peut bien cohabiter avec l’ADSL et l’ADSL2+, même si OVH a déjà prouvé que cela ne posait pas de problèmes. Plusieurs centaines voire milliers de foyers devraient être concernés par ces tests d’après notre confrère.

La montée en débit : débats et du concret

La montée en débit est un sujet de discussion important en France. Certaines voix, dont celle l’Autorité de la concurrence, estiment en effet que proposer d’autres technologies xdsl plus rapides pourraient faire de l’ombre au FTTH, alors que l’ADSL actuel est déjà très performant dans certaines villes. D’autres, dont l’ARCEP, pensent toutefois que le VDSL2 pourrait être développé dans les zones à faible densité où la fibre optique arrivera dans plus d’une décennie, quand elle arrivera…

Ces débats n’ont pas pour autant annihilé le VDSL2 en France. En 2005, Orange démontrait déjà les avantages de cette technologie aux yeux de certains journalistes et spécialistes. Mais c’est en 2010 et surtout en 2011 que tout s’est accéléré dans l’Hexagone. En rendant compatible sa Freebox Révolution avec le VDSL2, Free a tout d’abord indiqué qu’il ne délaissait pas la technologie. Free a d’ailleurs été suivi cette année par Orange (Livebox Pro) et Bouygues (Bbox Sensation).

L'ARCEP s'intéresse au VDSL2

En juillet dernier, notre confrère Edition Multimédi@ nous apprenait que l’ARCEP comptait rendre un avis favorable au déploiement du VDSL2. Quelques jours plus tard, lors d’un chat dédié à la montée en débit, cette même Autorité de régulation des télécoms affirma ceci à un citoyen ayant posé une question sur cette technologie : « concernant le VDSL2, les analyses sont en cours. Si les travaux se poursuivent sur le rythme actuel, on peut raisonnablement espérer son introduction sur la boucle locale de FT pour le début de l'année 2012. »

OVH se tient prêt

Deux mois plus tard, en septembre dernier, OVH a créé la sensation en dévoilant les versions « gamma » de ses offres ADSL2+ et SDSL. La société roubaisienne profita ainsi de cette nouvelle pour annoncer la compatibilité de ses DSLAM avec le VDSL2, n’attendant plus que la validation de l’ARCEP. Les dernières box proposées par OVH sont bien sûr compatibles VDSL2.

« Ce qu'Ovh veut dire avec VDSL2 Ready est que votre Box est connectée sur un DSLAM qui fonctionne aujourd'hui en ADSL2+ et qui sait fonctionner en VDSL2. Dans la minute qui suit l'acceptation de la norme VDSL2 par ARCEP, vous pouvez changer la norme de
votre connexion et passer immédiatement de l'ADSL2+ à VDSL2 sans aucun changement de matériel ni d'attente » résumait Octave Klaba, le fondateur et PDG d’OVH.

Après 2,5 km, le VDSL2 n'a aucun intérêt

Toujours selon Klaba, le VDSL2 n’a vraiment d’intérêt que pour les foyers situés à moins de 1,5 km du NRA. Au-delà de 2.5 km, le VDSL2 est moins intéressant que l’ADSL2+ et il « ne fonctionne pas au-delà de 3.0 km. D'où l'importance d'une configuration qui sait supporter du ADSL2+ et VDSL2 en même temps et au choix. »

Au regard de la confiance d’OVH dans cette technologie, des futurs tests réalisés par Orange et de la compatibilité des Freebox Révolution et Bbox Sensation, le VDSL2 arrivera d’ici peu en France, c’est désormais une quasi-certitude. Nous avons interrogé Orange et l’ARCEP afin d’en savoir plus sur leurs ambitions en matière de VDSL2. Nous attendons leurs réponses.

Notez que vous pouvez vérifier facilement quelle distance vous sépare de votre DSLAM, via le site DegroupTest par exemple. Source ; http://www.pcinpact.com/news/71666-vdsl ... sttest.htm
Le partage est un art, encore faut-il le vouloir... S'enregistrer sur ce forum c'est par ici

Avatar de l’utilisateur
super_newbie_pro
Administrateur du site
Messages : 945
Enregistré le : 18 sept. 2011, 13:57
Compétences en graphisme : Débutant
Localisation : Vichy - Auvergne
Contact :

Re: VDSL 2 : l'alternative à la fibre optique pour une disponibilité immédiate

Message non lupar super_newbie_pro » 19 mai 2013, 10:43

Tout le monde ne pourra pas profiter du VDSL2 à sa mise en place, loin de là. D'après les estimations de l'ARCEP, seules les lignes à moins de 1 km du NRA (Nœud de Raccordement Abonné) pourront réellement l'exploiter. Mais cette condition n'est pas suffisante et cela dépendra également de votre NRA. En effet, il faut également être dans l'un des deux cas de figure suivants :
- Disposer d'une ligne en distribution directe (qui ne passe pas par un sous-répartiteur)
- Être relié à un NRA dit de réaménagement qui date de 2005 ou qui est plus récent
Selon l'ARCEP, sur plus de 31 millions de lignes téléphoniques en France, environ 2 millions sont éligibles (soit 6 % à peine). Sur ces dernières, 10,3 % devraient avoir un débit supérieur à l'ADSL2+ et inférieur à 30 Mb/s, tandis que 6 % seulement devraient dépasser les 30 Mb/s
Source PCI
Le partage est un art, encore faut-il le vouloir... S'enregistrer sur ce forum c'est par ici


Retourner vers « FAI (Orange, Bouygues, Free, SFR...) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité